«On n’est pas formés à prendre soin de notre corps quand on est musicien»

Slate. Avoir pour métier sa passion peut mettre sous pression.
Les mêmes gestes, répétés à l’infini au cours des exercices et des concerts, provoquent toutes sortes d’affections. La liste est longue. «Chez les instrumentistes à vent, on peut trouver des problèmes cardiaques dus à l’instrument, liés à une pression pulmonaire importante. On trouve aussi des cas de hernies de la paroi du pharynx chez les joueurs de hautbois», détaille le docteur Jean-François Arcier. Spécialiste des questions de santé des musiciens, il a fondé l’association Médecine des arts (MDA) et la Clinique du musicien (CMPM).
Par Tom Umbdenstock