Mémoire – L’impact du genre sur la sélection et la structure du Concours Reine Élisabeth

Un mémoire présenté par Sara Gravier.
Si la musique semble être un domaine asexué, les travaux issus de la musicologie féministe ont démontré le contraire. Ce mémoire propose d’appliquer le prisme du genre à la
structure et à la sélection du Concours Reine Elisabeth.
Premièrement, nous analysons l’impact du genre sur la structure du concours : y a-t-il une
parité d’hommes et de femmes dans les différents concours (instrumentaux et composition)
et aux différents postes (direction, jury) ?
Secondement, nous nous intéressons à la sélection des candidat·es et l’influence possible
du genre : les hommes et les femmes ont-ils la même probabilité de réussir une étape du Concours Reine Elisabeth ?
Cette recherche a mis en évidence une ségrégation horizontale et verticale.

Communiqué de l’UPAC-T

Communiqué de l’UPAC-T, un regroupement de fédérations créé pendant le confinement et en réponse à la mauvaise gestion du gouvernement en matière d’aides et de mesures pour le secteur culturel.
Le secteur culturel reste en veilleuse sans « Switch off ». Mais cela sera-t-il suffisant pour préserver sa pérennité et sa viabilité ? Budgétairement, socialement et artistiquement ?
→ L’UPAC-T (Union de Professionnel·les des Arts et de la Création-Travailleur·euse), constituée de Fédérations oeuvrant dans le secteur artistique et culturel, est consciente de l’extrême gravité de la situation sanitaire et des conséquences graves qu’elle entraîne pour les personnes.

L’appel à projets du Fund Belgian Music est ouvert

Annoncé en juin dernier, le fonds de soutien a lancé son premier appel à projets ce vendredi 16 octobre. Les musicien.ne.s qui ont dû annuler des activités à cause du coronavirus se voient enfin offrir l’opportunité d’obtenir un soutien financier pour relancer leur projet musical ! Fund Belgian Music veut investir dans des projets de relance en apportant un soutien financier aux musicien·nes belges qui démontrent qu’ils ou elles travaillent à relancer un projet dont les activités de lancement ont été annulées à cause du coronavirus.

“Réforme du statut” : Une vingtaine de balises co-signées par 37 fédérations professionnelles !

Depuis le confinement, un groupe de travail a été mis en place pour réfléchir de manière transversale à l’amélioration de « la protection sociale des travailleur·euses intermittent·es des Arts et de la Culture » dont la précarité structurelle a été mise en lumière à l’occasion de la crise.

Afin d’accompagner de manière constructive les volontés politiques de réforme de l’actuel « statut de l’artiste » inscrites dans l’accord de gouvernement, nous portons à votre attention le document annexé où vous lirez une vingtaine de priorités partagées et co-signées par 37 fédérations / organisations professionnelles.

Nous espérons évidemment continuer à tenir un rôle d’interlocuteur·rice privilégié·e dans les futures discussions qui nourriront la réforme de la protection sociale des travailleur·euses de notre secteur.

[Ce document a été transmis ) l’ensemble du gouvernement fédéral ainsi qu’aux médias (FR/NL).]

Belgian Culture and Event Industry RIP Project

– Belgian Culture and Event Industry RIP Project –
Le secteur culturel et événementiel connaît depuis 6 mois une crise importante.
Sylvester Dash, un photographe anversois a eu l’idée de mettre des visages sur ses personnes du secteur personnellement touchées par la crise en proposant de créer un collage de photos.

Acteur·rice /musicien·ne /auteur·rice / danseur·se /technicien·ne /bookeur·euse /manager·euse /freelancer /maquilleur·euse /fournisseur·euse /imprimeur·euse, etc.
Iels sont tou·te·s concerné·e·s par cette nouvelle précarité.

Mémoire – Enquête sur la pratique professionnelle des musiques actuelles : Le cas des transgressions de genre par les musiciennes

Un mémoire de master de spécialisation en études de genre de Nicolas Bujiriri.

Dans une volonté d’analyser au mieux les trajectoires musicales ainsi que la représentation des femmes dans le secteur musical, FACIR a collaboré avec le centre de recherche Metices afin « de chercher à comprendre les mécanismes qui mènent à un déséquilibre dans la représentation entre femmes et hommes dans les musiques non classiques, et de mettre en place des pistes concrètes pour répondre à ces observations. »

Ce travail collaboratif s’est donc attelé à pallier l’insuffisance de données qualitatives et quantitatives permettant d’éclairer cette sous-représentation des femmes. Les chercheur·euses en charge de cette tâche ont œuvré à la conception d’un dispositif d’enquête structuré en deux principaux volets : quantitatif et qualitatif.

Les métiers de la musique se concertent… Enfin !

Création du CCMA, Comité de Concertation des Métiers des Musiques Actuelles.
ÇA BOUGE, DANS LE SECTEUR MUSICAL ! CRISE SANITAIRE AIDANT, LA STRUCTURATION DONT IL FAIT L’OBJET PAR SES ACTEURS A PRIS DE L’AMPLEUR. LES FÉDÉRATIONS SE MULTIPLIENT, RASSEMBLÉES DÉSORMAIS SOUS LA COUPOLE D’UN COMITÉ DE CONCERTATION. A QUOI ÇA SERT ? QUI FAIT QUOI ? DIDIER STIERS NOUS PROPOSE UN PETIT DÉFRICHAGE DANS CE QUI, UNIQUEMENT AU PREMIER ABORD, RESSEMBLE À UNE JUNGLE UN CHOUÏA INHOSPITALIÈRE.

Manifeste pour soutenir les travailleurs et travailleuses de la culture

Appel pour un plan et un fonds d’urgence en soutien aux travailleurs du secteur culturel impactés par la crise sanitaire du COVID-19.
– FACIR fait parti des signataires de cet appel –
En Belgique, depuis le jeudi 12 mars 2020, l’ensemble des lieux culturels et artistiques ont fermé leurs portes en raison de l’expansion rapide et inquiétante du COVID-19. Les artistes et technicien.nes avec ou sans statut, de tous les domaines et de tous les arts, les intermittent.es et les employé.es, tous et toutes se retrouvent dans l’impossibilité de travailler. Une situation alarmante lorsque l’on connaît les difficultés antérieures dans ce même secteur.

La Nuit des Clous #3

30/04/19. La Nuit des Clous #3.
FACIR présente La Nuit des Clous, une soirée musicale, mais surtout une prise de position.
Améliorer un statut d’artiste constamment menacé, défendre les droits des musicien·nes, gagner en visibilité, autant de sujets qui nécessitent un mouvement commun pour avancer.

S’associer pour peser sur les décisions politiques / S’unir pour imaginer des solutions / Repenser le collectif pour dépasser l’individuel.

« Musicien·nes de tous pays, unissez-vous ! »

24/03/18. FACIR ET LA IAO
(International Artists Organisation)

En 2019, 40 pays verront leurs ventes numériques dépasser les ventes physiques. Le streaming occupe une place de plus en plus importante dans la consommation musicale et ce sont des multinationales qui tirent les ficelles de cette nouvelle donne. Le streaming n’ayant pas de frontières, c’est au niveau international qu’il faut agir pour protéger les droits et les revenus des artistes.