Le statut d’artiste

UN STATUT D’ARTISTE JUSTE ET CLAIR !

 

Et pour ne plus entendre:
« Il y a trop d’artistes chômeurs à Bruxelles, les règles sont trop flexibles. »
Wouter Rasquin (N-VA)

 

Le FACIR se bat pour un statut d’artiste juste, fondé sur un texte légal clair. Le statut d’artiste est régulièrement mis en danger, or c’est le filet de sécurité indispensable au développement artistique. Le protéger, c’est éviter la précarisation des artistes musiciens et le basculement du secteur dans le travail au noir.

CE QUE NOUS DEMANDONS :

  • La création d’un véritable statut d’intermittent en Belgique non soumis à l’interprétation ou aux changements de politiques capricieux qui détri- cotent les acquis sociaux.
  • La clarification et le respect des textes par l’ONEM, pour ne pas laisser le champ libre à la subjectivité.

EN PRATIQUE :

Le FACIR suit l’évolution de la question depuis ses débuts, notamment depuis la réforme de 2014, via un contact récurrent tant avec les syndicats qu’avec les commissions paritaires.
Nous élaborons des revendications communes avec d’autres fédérations d’artistes et techniciens, pour aboutir à un véritable statut, plus inclusif et accessible aux jeunes.

Le tout est et sera encore défendu auprès des décideurs politiques.